LA VEGGIEWORLD, UN DÉFI GRAPHICULINAIRE. - Pluton
15154
post-template-default,single,single-post,postid-15154,single-format-standard,bridge-core-1.0.4,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-18.0.8,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

LA VEGGIEWORLD, UN DÉFI GRAPHICULINAIRE.

LA VEGGIEWORLD, UN DÉFI GRAPHICULINAIRE.

Pour les inconditionnels du Yummy et les Néobobos du Bio, c’est à la VeggieWorld de Paris qu’il fallait se rendre le week-end dernier !
Avec ses 140 exposants et ses 7 240 visiteurs, la VeggieWorld était le rendez-vous incontournable des végétariens / végétaliens / veganes / écolos / amoureux des animaux / bobobio (oui, je me moque et alors? Je fais partie de la cible, j’ai le droit.)
Ce Salon a fait découvrir à tous ses visiteurs, sur deux jours, un style de vie alternatif, plus sain et plus respectueux de notre planète et de ses habitants. Au programme : des découvertes, des rencontres, des ateliers et des conférences.
SPOILER ALERT : c’était chouette.
(Vous avez manqué ça ? Pas d’inquiétude, séance de rattrapage à Lyon le 27 et 28 janvier 2018 )

POURQUOI JE ME SUIS RENDUE À CET ÉVÉNEMENT ?

Je suis allée à la VeggieWorld Paris avec une amie, parce que c’est un univers que l’on aime, que l’on côtoie et qui nous touche. C’était aussi l’occasion de découvrir plein de choses délicieuses à manger et à boire – oui, oui, le veganisme à bon goût ! – (là, c’est le glouton qui parle), plein d’identités sympas à analyser (là, c’est la graphiste qui parle), et plein de belles personnes à rencontrer (là, c’est la freelance qui parle).

En temps normal, je suis déjà friande de tous ces nouveaux concepts éthiques et culinaires qui se développent beaucoup ces dernières années. Mais quand, en plus, j’ai l’occasion d’en voir un grand nombre rassemblés en un seul et même endroit…. C’est un grand OUI ! En effet, un sujet que j’aime principalement traiter dans mon activité de Designer Graphique, c’est la création d’identité pour des petites entreprises food respectueuses de l’environnement et des animaux. La VeggieWorld, c’est l’occasion pour moi de nourrir mes connaissances et mon imagination, et de voir comment les entreprises présentes se positionnent graphiquement.

Enfin, ma venue sur ce Salon était l’occasion idéale pour mes envies et mes besoins de petit chef d’entreprise. Si je veux pouvoir travailler avec des clients de cet univers, autant aller à leur rencontre, et apprendre à les connaitre.

 

ALORS, C’ÉTAIT COMMENT?

Mon amie et moi avons adoré ! Sur place une ambiance très chaleureuse et apaisante, à l’inverse de l’image que l’on se fait souvent des salons. Tous les stands étaient plus intéressants les uns que les autres ! La taille humaine de l’événement nous a permis de prendre le temps de discuter avec les exposants. Beaucoup d’entre eux étaient de courageux jeunes entrepreneurs qui se lançaient tout juste dans la création et la vente de produits en lesquels ils croyaient dur comme fer. C’était beau à voir.

Ce qui à vraiment fonctionné sur nous, on ne va pas se mentir, ce sont les stands bien travaillés. De belles identités et de beaux packagings, et le tour est joué ! Je vous donne ici quelques exemples de stands que nous avons particulièrement appréciés.

J’ai toujours eu un faible pour les packagings de chocolat, et ceux-là étaient beaucoup trop mignons pour que l’on y résiste ! Des tablettes de taille réduite, un visuel déclinable selon les parfums et du texte doré en marquage à chaud… La marque Ombar nous aura bien charmé !

 

La marque Oh my Tea et ses deux co-fondateurs nous ont tout autant marquées. Non seulement leurs thés dégageaient de très bonnes odeurs, mais en plus de cela leur stand était tout vêtu de bleu, et les boites hyper-colorées venaient dynamiser l’ensemble. On les remarquait de loin.

 

Grosse approbation également pour le stand de la Boutique Vegan, qui propose une box de produits alimentaires veganes et une box de cosmétiques. La boîte est super fraîche et mignonne, comme leurs flyers illustrés. Pour décorer le stand ils ont également suspendue une immense bâche avec leur logo, et disséminer des petits pots avec des choux à leur couleurs ( ça c’est astucieux ! )

 

Enfin, notre gros coup de coeur revient à… O’JU, cette jeune femme (Vera) qui fabrique seule ses jus pressés à froid, vendus dans des petites bouteilles en verre. Elle nous a raconté avoir fait appel à une agence de communication pour réaliser tous ses supports (son logo, son site internet, les livrets, les bâches, les cartes postales, les stickers, les magnets, les sac en toiles…) Et le résultat est plus que réussi ! On adhère.

Je pourrais continuer à vous énumérer les nombreuses identités qui plaisaient sur le salon, pendant des pages et des pages, mais je m’arrête là 😉

 

MES CONSEILS SUR VOTRE PRÉSENCE LORS D’UN FUTUR SALON

S’il y a bien quelque chose que je peux vous conseiller, à vous les nouveaux entrepreneurs foodistes, c’est d’être présents sur des événements comme celui-ci, à thématique restreinte. En choisissant des salons spécialisés vous êtes certains que tous les visiteurs sont de potentiels clients. Pour info, les prochaines VeggieWorld se déroulent en décembre à Marseille, en janvier à Lyon (j’y serai en tant que visiteur) et de nouveau à Paris en avril.

Pour « faire la diff’ » sur ces événements, il est essentiel d’avoir une communication au point. Pour marquer les esprits et être sûr de rentabiliser au maximum votre place sur le salon, il est important de vous poser la question de votre identité en amont. Reflète-t-elle l’esprit de votre produit ou service ? Se fond-t-elle dans les tendances actuelles ? Est-elle percutante ?
Même question pour votre éventuel packaging. Comme je vous l’ai dis plus haut, nous sommes nombreux à être très largement influencés par un bon packaging. Je vous invite d’ailleurs à jeter un oeil à ceux de la marque de mélanges d’épices KISSALA, que nous avons également rencontrés sur ce salon (oui, c’était beau, ça sentait bon, on a acheté).

Au delà de votre identité qui est primordiale, il faut également penser à la scénographie de votre stand. La scénographie, c’est ce qui va attirer de loin l’oeil de votre prospect. Certains avaient intégralement habillé leur stand comme s’il s’agissait d’une boutique d’antan, avec costumes pour les serveurs à l’appui !
Sans avoir besoin d’aller aussi loin, le simple fait d’habiller les cloisons de votre stand pourra faire une grande différence. Du tissus sur les murs, et une grande bâche à l’effigie de votre marque : voilà déjà de quoi vous faire remarquer ! Si vous ajoutez à ça un joli présentoir et des choses à grignoter… Vous serez les rois du salon !

Enfin, le visiteur doit pouvoir repartir avec une trace de vous, pour se rappeler de votre marque. En plus de nombreuses cartes de visites mises à disposition, pensez bien à avoir un petit livret, dépliant ou flyer à offrir (pourquoi pas avec un code de réduction pour le futur client ? ) Nous avons également vu d’autres bonne idées : des cartes postales, des stickers et des magnets… Les idées sont infinies !

Alors, motivés pour se retrouver sur un prochain salon ?
Envoyer moi un petit mot si c’est le cas, pour qu’on se fasse un petit coucou 🙂

Camille Bonnevial
camille@pluton.co